Méthode des rappels : Comment apprendre par cœur efficacement

Posté dans : Apprendre facilement, Scolaire | 0

Méthode des rappels : Comment apprendre par cœur efficacement.

Cet article a été rédigé par Sacha Allouche, étudiant à HEC Paris après avoir effectué sa prépa ECT à Grandchamp (Versailles).
Il met en avant l’utilité des rappels dans le cadre des études mais les bénéfices de cette méthode sont universels à n’importe quel apprentissage et mémorisation d’information.
_______________
Si les concours demandent un grand nombre de qualités intellectuelles, une culture générale large et variée (philosophie, littérature, économie, etc.), un minimum de « logique mathématique », une certaine réflexion, entre autres, il y a également d’autres obligations qui reposent davantage sur de la rigueur, de la méthodologie et de la volonté. En effet, passer ses concours et souhaiter intégrer la meilleure école possible, c’est comprendre mais aussi apprendre et mémoriser énormément d’informations. Personne n’échappe à l’apprentissage par cœur, aussi bête et méchant qu’il puisse être.

On n’est pas tous égaux face à la mémorisation

Alors certes, il va encore être question de qualités ici : nous n’avons pas tous la même qualité (qu’elle soit innée ou travaillée) pour mémoriser et retenir des informations. Mais une bonne méthodologie peut permettre à tout le monde d’avoir parfaitement en tête le jour du concours ce qu’il avait appris 1 an et demi plus tôt !
Nous ne sommes pas tous égaux face à la mémorisation car nous avons chacun nos « astuces » pour mieux mémoriser les choses : c’est à vous de les découvrir. Arrivez-vous mieux à mémoriser les choses en les disant ? En les voyant ? En les écrivant ? Il faut trouver les conditions pour faciliter votre apprentissage car c’est du temps que vous gagnerez par la suite mais également des informations que vous retiendrez mieux, donc plus précises, plus approfondies et toujours correctes.

La méthode des rappels

Si la mémorisation est un sujet fondamental en prépa, c’est qu’absolument tout ce que vous voyez durant 1 an et demi, jusqu’à la veille de vos écrits, vous servira ensuite du début de vos écrits jusqu’à votre dernière journée d’oraux. Ainsi, il faut mémoriser vite (car ce ne doit pas être la plus grande « dépense » de temps !), bien (la moindre erreur peut coûter cher) et retenir longtemps. Ce triple objectif est rempli par la méthode des rappels. Il s’agit d’une méthode d’apprentissage et de mémorisation qui fait suite à diverses recherches scientifiques sérieuses.
Elle part d’un principe : tout ce qu’on mémorise finit par s’oublier. Cependant, rien qu’en lisant, en revoyant ou en écrivant quelque chose que l’on connait, en faisant l’effort de se le rappeler, cette information devient « neuve », comme si on venait juste de l’apprendre. Plus ce processus est fait à travers le temps, plus l’information reste longtemps dans nos mémoires.
Après différents rappels, l’information est stockée à vie dans nos mémoires. C’est ainsi que des choses que nous voyons régulièrement, qui font parties intégrantes de nos vies, nous semblent innées, acquises depuis toujours et pour toujours. Ici, il va falloir faire pareil avec vos cours, mais en un minimum de temps.
C’est une excellente méthode de plus à votre arc pour peaufiner vos révisions
________________
Pour découvrir tous nos fonds d’écran de rappel ,fiche de révision ou de motivation sur tout les sujets c’est par ici ! >>

http://images-pour-apprendre.com/les-creations/

 

Merci ! 😉

© 2018 images-pour-apprendre |

Références scientifiques de l’efficacité des rappels :

– Retrieval practice produces more learning than elaborative studying with concept mapping, Karpicke et Blunt, 2011.

– Is Expanded Retrieval Practice a Superior Form of Spaced Retrieval? A Critical Review of the Extant Literature, David A. Balota, Janet M Duchek, Jessica M. Logan

– Metacognitive strategies in student learning: do students practise retrieval when they study on their own?, Karpicke et Butler.

– Using Spacing to Enhance Diverse Forms of Learning: Review of Recent Research and Implications for Instruction, Shana K. Carpenter, Nicholas J. Cepeda, Doug Rohrer, Sean H. K. Kang, Harold Pashler, 2012.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *